Le principe de fonctionnement du concept est basé sur le mélange de trois ingrédients
  • un gros volume d’air
  • une très faible quantité d’un granulat totalement neutre chimiquement
  • une très faible quantité d’eau ou à sec
Ce mélange est alors propulsé à très basse pression (0,5 à 4 bars) sur le support à nettoyer,
par l’intermédiaire d’une buse, chambre de mélange créant un flux homogène et tourbillonnant.
Cette buse vient former un effet de type « vortex » venant gommer la surface de façon
tangentielle.
Le nettoyage ne nécessite aucune protection particulière ni du chantier, ni de l’opérateur, et le
travail peut être réalisé jusqu’à une distance, suivant le type de concept, de 40 à 100 mètres
du matériel d’Hydrogommage.
Il suffit alors de rincer la surface pour faire disparaître les résidus collés à la surface du support
et de les faire glisser en pied de mur.
Le nettoyage du chantier est facilité par l’emploi d’une faible quantité de granulat, et par son accumulation en pied de support.